sept18

Revue de presse : les flèches à l’internationale

capture-decran-2016-09-18-a-23-50-51

L’article de Rue 89 a été repris au Québec et en Malaisie. Les flèches s’exportent à l’internationale !

Emmanuelle Piquet a découvert l’école de Palo Alto à 20 ans grâce à un oncle psychiatre. Après une école de commerce et une carrière dans les ressources humaines, elle décide à 36 ans d’y revenir et de se former à cette école qui considère que « tout ce qui est mis en place pour résoudre un problème l’aggrave ».

En 2006, elle s’installe comme thérapeute.

« Les enfants venaient pour une énurésie ou un problème de notes. Très vite, ils me parlaient de la cour de récréation. Quand je leur demandais à quoi ressemblerait leur vie si tel ou tel enfant disparaissait, il me répondait “ça serait nickel”. Je me suis qu’il serait intéressant de modéliser, grâce à Palo Alto, une façon de procéder. »

Depuis, Emmanuelle Piquet aide les enfants victimes de harcèlement à changer de posture (elle appelle ça un « 180° »). Parce que l’enfant manque de recul, de pertinence et de second degré, les thérapeutes de ses centres l’aident à trouver les bonnes « flèches » (réponses verbales) et « parades numériques » qui vont modifier l’énergie qui l’entoure. Entretien.

 

L’article de Malaymail online :

chagrin-scolaire-malaisie
Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

L’article du Métro Québec :

chagrin-scolaire-quebec
Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

 

L’article de Rue 89 :

capture-decran-2016-09-18-a-23-50-51
Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+ 45 = 54

Restez informés

Souscrivez à notre newsletter mensuelle pour ne rater aucune actualité sur la thérapie brève.
Inscrivez-vous en cliquant ici

Vous souhaitez nous contacter ou vous avez des questions ?

9 rue Boccard, 71000 Mâcon
03 85 38 37 34
contact@a180degres.com

Votre nom *

Votre adresse

Votre téléphone

Votre prénom

Votre ville *

Votre email *

Votre message

Veuillez répondre à la question *