On vous laisse
le choix

Au centre, de façon totalement sécurisée, tous les thérapeutes sont à votre disposition.

Prise de rendez-vous au 03 85 38 37 34.

CHAGRIN SCOLAIRE

Conférences

Nos conférences-débats sont prévues dans un format de deux heures. Certaines existent déjà, mais nous nous ferons un plaisir d’en concevoir sur-mesure pour vous.

Souffrances dans la cour de l’école : mieux armer les enfants contre le harcèlement.

Certains enfants, dès la fin du primaire et plus fréquemment encore au collège sont pris dans l’horrible cercle vicieux du harcèlement. Démunis, ils ne se sentent souvent aidés, ni par l’Institution, ni par les adultes, pour en sortir. Pourtant, le remarquable pragmatisme de la thérapie brève issue de l’Ecole de Palo Alto peut, en quelques séances leur fournir les outils relationnels pour que leur souffrance s’apaise. C’est ce qu’illustre cette conférence en s’appuyant sur des exemples concrets de notre pratique clinique.

Nos enfants sous microscope

On peut se poser la question de ce que serait un enfant qui ne serait pas différent. Mince, sportif, les dents blanches et bien alignées, doué scolairement, mais pas soumis, curieux, sain, généreux mais malin, parlant plusieurs langues, n’aimant que modérément les jeux en ligne et les réseaux sociaux ?

Nous n’en avons pas encore rencontré. Dieu soit loué !
Inquiets par ces normes de plus en plus étroites, nous sommes prompts à les étiqueter avec des diagnostics qui déresponsabilisent un certain nombre d’acteurs : parents, professionnels et malheureusement aussi ceux-là même que nous diagnostiquons, les enfants et les adolescents. Ce faisant, nous prenons le risque de les traiter comme des personnes sans ressources les enfermant toujours un peu plus dans ces étiquettes limitantes. C’est le cas des diagnostics dits « négatifs » comme les TDA/H ou les DYS. Ça l’est également, contrairement aux idées reçues, pour les hauts potentiels à qui on dénie souvent toute intelligence relationnelle et auxquels on accole de plus en plus un problème d’ «hyper-sensibilité ».. Comment modifier les interactions que nous avons avec eux pour apaiser les relations difficiles avec ces enfants « différents » et les souffrances qui en découlent pour eux et pour nous, tel est le propos de cette conférence qui suscite toujours beaucoup de questions.

Quand enseigner devient souffrance

Enseigner devient parfois une vraie source de souffrances. Essentiellement relationnelles face à des classes qu’il semble difficile voire impossible d’intéresser, de cadrer, de gérer, tout simplement. Souffrance solitaire car implicitement niée par l’environnement. Souffrance honteuse pour les mêmes raisons. Souffrance qui évidemment génère des conséquences à la fois pour l’enseignant lui-même, pour ses élèves, pour les parents. Souffrance qui trouve peu de solutions d’apaisement dans les structures existantes. Comment, grâce aux outils issus de la thérapie brève reprendre le contrôle de la relation avec sa classe et retrouver plus de sérénité, voici les thèmes abordés par cette conférence qui intéressera autant les enseignants eux-mêmes que les chefs d’établissement souvent démunis pour aider ces derniers.

Les enfants empêchés d'apprendre

Parfois, certains enfants sont comme empêchés d'apprendre; par des peurs submergeantes qui les paralysent, par des symptômes qui les envahissent et contre lesquels ils ne parviennent pas à lutter, ou par des croyances sur eux-mêmes qui s’apparentent à des complexes et qui les laissent comme figés au sol. Ils sont parfois en colère, parfois résignés, parfois terriblement anxieux, mais surtout se sentent complètement impuissants. Les adultes qui les entourent aussi. Pourtant l'École de Palo Alto peut les aider à se remettre dans les apprentissages : c'est ce qu'illustre cette conférence en s’appuyant sur des cas cliniques traités par l'équipe de Chagrin Scolaire.