CHAGRIN SCOLAIRE

Conférences

Nos conférences-débats sont prévues dans un format de deux heures. Certaines existent déjà, mais nous nous ferons un plaisir d’en concevoir sur-mesure pour vous.

Souffrances dans la cour de l’école : mieux armer les enfants contre le harcèlement.

Certains enfants, dès la fin du primaire et plus fréquemment encore au collège sont pris dans l’horrible cercle vicieux du harcèlement. Démunis, ils ne se sentent souvent aidés, ni par l’Institution, ni par les adultes, pour en sortir. Pourtant, le remarquable pragmatisme de la thérapie brève issue de l’Ecole de Palo Alto peut, en quelques séances leur fournir les outils relationnels pour que leur souffrance s’apaise. C’est ce qu’illustre cette conférence en s’appuyant sur des exemples concrets de notre pratique clinique.

Les enfants différents, de quoi ?

On peut se poser la question de ce que serait un enfant qui ne serait pas différent. Mince, sportif, les dents blanches et bien alignées, doué scolairement, mais pas soumis, curieux, sain, généreux mais malin, parlant plusieurs langues, n’aimant que modérément les jeux en ligne et les réseaux sociaux ?

Nous n’en avons pas encore rencontré. Dieu soit loué !
Inquiets par ces normes de plus en plus étroites, nous sommes prompts à les étiqueter avec des diagnostics qui déresponsabilisent un certain nombre d’acteurs : parents, professionnels et malheureusement aussi ceux-là même que nous diagnostiquons, les enfants et les adolescents. Ce faisant, nous prenons le risque de les traiter comme des personnes sans ressources les enfermant toujours un peu plus dans ces étiquettes limitantes. C’est le cas des diagnostics dits « négatifs » comme les TDA/H ou les DYS. Ça l’est également, contrairement aux idées reçues, pour les hauts potentiels à qui on dénie souvent toute intelligence relationnelle et auxquels on accole de plus en plus un problème d’ «hyper-sensibilité ».. Comment modifier les interactions que nous avons avec eux pour apaiser les relations difficiles avec ces enfants « différents » et les souffrances qui en découlent pour eux et pour nous, tel est le propos de cette conférence qui suscite toujours beaucoup de questions.

Pannes et décrochages scolaires : comment remobiliser nos enfants ?

Il est difficile d’apprendre sans plaisir. Pourtant, de nombreux enfants travaillent sous contrainte et parce qu’ils y sont obligés. Ils apprennent mal et de façon superficielle. Il est difficile d’avoir confiance en soi et dans ses ressources lorsque tout le monde s’inquiète à notre place et prend en charge notre scolarité. C’est pourtant cette prise en charge excessive qu’illustrent à merveille les disputes parfois très intenses qui ont lieu dans de nombreuses familles le soir au moment des devoirs. Comment responsabiliser les enfants et les adolescents face à leur scolarité sans les abandonner ? Comment les aider à être en relation avec ce monde qui est le leur sans le faire à leur place ? Comment créer un contexte relationnel propice au désir d’apprendre ? Ce sont ces questions auxquelles répond cette conférence à la fois émouvante et pratique pour un grand nombre de parents démunis.

Quand enseigner devient souffrance

Enseigner devient parfois une vraie source de souffrances. Essentiellement relationnelles face à des classes qu’il semble difficile voire impossible d’intéresser, de cadrer, de gérer, tout simplement. Souffrance solitaire car implicitement niée par l’environnement. Souffrance honteuse pour les mêmes raisons. Souffrance qui évidemment génère des conséquences à la fois pour l’enseignant lui-même, pour ses élèves, pour les parents. Souffrance qui trouve peu de solutions d’apaisement dans les structures existantes. Comment, grâce aux outils issus de la thérapie brève reprendre le contrôle de la relation avec sa classe et retrouver plus de sérénité, voici les thèmes abordés par cette conférence qui intéressera autant les enseignants eux-mêmes que les chefs d’établissement souvent démunis pour aider ces derniers.

Les relations parents-enseignants, et l’enfant dans tout ça ?

S’il est bien une relation qui se durcit aujourd’hui, c’est celle qui lie certains enseignants et parents d’élèves. Se sentant très rapidement jugée incompétente par l’autre (l’une dans son métier, l’autre dans sa parentalité) chacune des parties se renvoie la balle dans des escalades symétriques souvent stériles, blessantes et contre-productives. En effet, l’enfant ou l’adolescent dont il est question lors de ces débats se démobilise d’autant plus du sujet dont il est question (et qui devrait pourtant l’intéresser au premier chef) que ce dernier est pris en charge par des adultes qui semblent eux, au contraire, intensément mobilisés. En se servant d’exemples issus de notre pratique clinique, cette conférence -qui s’adresse aux deux populations et qui est souvent commandée par des associations de parents d’élèves-donne des pistes d’actions pragmatiques pour que cette relation s’apaise et mette l’enfant ou l’adolescent face à ses responsabilités.

De la cour de l’école à la machine à café : quand le harcèlement persiste

Les apprentissages relationnels faits dans la cour de l’école ne s’arrêtent évidemment pas le jour où la dernière sonnerie retentit. Lorsqu’un adolescent n’a pas réussi à trouver les solutions interactionnelles pour enrayer le cercle vicieux du harcèlement, il sera évidemment désarmé dans le monde de l’entreprise qui peut également être féroce. Dans cette conférence, Emmanuelle Piquet qui a longtemps été DRH rapproche grâce à des cas concrets, le harcèlement entre enfants et celui propre au monde du travail pour en tirer des conclusions pragmatiques et immédiatement applicables dans le premier territoire comme dans le deuxième. Cette conférence débat constitue une entrée en matière idéale pour les entreprises souhaitant mettre en place les outils de Palo Alto pour résoudre les problèmes relationnels internes et externes.

Restez informés

Vous souhaitez recevoir nos informations, inscrivez-vous :